u
 u  

Yelema
par Mamani Keita

Yelema (qui signifie « le changement » en Bambara) continue l’aventure fusionnelle initiée par Mamani Keita, mais en changeant totalement les perspectives. S'inscrivant clairement dans le prolongement d'Electro Bamako, il s'en démarque pourtant en ne cherchant plus cette fois à projeter l'Afrique dans la modernité, mais à révéler ce que cette modernité, métissée et cosmopolite, doit à l'Afrique.

Ce regard neuf, iconoclaste et dans le même temps profondément respectueux de la musique Africaine, on le doit essentiellement à Nicolas Repac, concepteur et réalisateur de Yelema. Compositeur, poly-instrumentiste (c'est un excellent guitariste), arrangeur raffiné, partenaire d’Arthur H depuis de longues années (ils ont réalisé ensemble pas moins de 4 albums!), cet inlassable chercheur de sons, passé maître dans le maniement de machines en tout genre, s'est fait remarquer en 2004 en faisant paraître sur No Format! Un disque aussi réjouissant qu'inclassable, « Swing Swing », étonnante divagation poétique et sensuelle réactualisant à l'ère du tout électro les vertus essentielles du swing. Concepteur de climats sur mesure (pour Michel Portal notamment), mais aussi auteur-compositeur-interprète inclassable cultivant son jardin secret, à la fois lyrique, tendrement mélancolique, et volontiers surréaliste, Nicolas Repac est le partenaire idéal qu'attendait Mamani Keita pour laisser enfin s'épancher le versant le plus intime de son univers.

Fruit de cette collaboration télépathique, Yelema ose tous les télescopages stylistiques, toutes les hybridations culturelles, sans cesser pour autant à aucun instant de s'inscrire humblement dans la geste millénaire de la musique africaine la plus authentique.

CD

Ecouter sur
Spotify

Partager sur
Facebook
Twitter
Google+
mail